Association ATB France Annemasse Haute Savoie


   La génèse

   Le développement

     Les perspectives

   Les principes



Les producteurs locaux



THomas Le Prince
chez les producteurs




Retour Haut de la page



     LES PERSPECTIVES     


     Depuis que l'association ATB oeuvre pour l'aide à la création d'entreprises en Afrique, elle est en mesure de dire, qu'en raison du faible pouvoir d'achat des autochtones, (le SMIG est, à ce jour, à moins de 45 €/mois pour 169 h de travail au Bénin) il est nécessaire que les entreprises de transformation de produits alimentaires respectent, sur place, les normes européennes d'hygiène et de traçabilité pour être en mesure d'exporter leurs produits de bouche en Europe.

     Mais il est également nécessaire qu'au nord, l'ATB amplifie ses réseaux de solidarité pour multiplier les points de vente des produits du commerce équitable, car, sans marché, il est inutile de développer la production...

     C'est pourquoi l'association savoyarde s'entoure de divers partenaires, en Savoie et hors des 2 Savoie...

     Cette démarche est, selon l'avis des responsables ATB, le gage d'un développement durable, pour autant qu'au sud, les Africains amplifient, eux aussi, leur réseau de producteurs et transformateurs de produits alimentaires.

     Grâce à l'appui de tous les partenaires actuels, le Centre de Transformation des Fruits Tropicaux d'Abomey a pour vocation de devenir un centre de référence pour la formation pratique et théorique, sur place, des autochtones, au profit du transfert des technologies appropriées et de l'essaimage technologique en direction d'autres ethnies, ceci en faveur de la coopération sud - sud.

     Depuis sa création, le Centre d'Abomey est devenu un lieu de formation et de stages pour les élèves des écoles agricoles et pour les étudiants de l'Université du Bénin – section agronomique. Il a reçu une centaine de stagiaires originaires de tous pays (Burkina Faso, Togo, Sénégal, France), favorisant la multiplicité des cultures. Enfin le centre appuie, grâce à sa vocation d'essaimage technologique, un autre centre de séchage de fruits créé à Allada (80 km d'Abomey), en plus des autres centres qui se sont créés au Bénin : une occasion, pour d'autres ethnies, et comme l'a souhaité l'Ambassade de France, de bénéficier des débouchés du commerce équitable européen, créateurs d'emplois.

     Il est alors indispensable que producteurs et transformateurs se regroupent pour travailler ensemble.

     En avril 2004, l'association Professionnelle des Producteurs et Exportateurs des Fruits et Légumes du Bénin a été créée : le Vice-Président est Monsieur Apollinaire Ahanzo, Directeur du Centre de Transformation des Fruits Tropicaux d'Abomey.

     Le Ministère de l'Industrie, du Commerce et de la Promotion de l'Emploi (MICPE), a lancé, en avril 2004, un appel d'offres pour la formation de dix stagiaires à la technique du séchage : le centre d'Abomey est le seul candidat. En plus du séchage des fruits, il s'agit, en tenant compte des spécificités du marché local, de sécher du gombo, du piment, du manioc, du gingembre etc ...

     En matière de développement de réseaux solidaires, ATB, petite association, fait de son mieux, comme en témoignent les partenariats déjà engagés, mais le commerce équitable crée des disparités importantes parmi les producteurs qui n'ont pas la chance de travailler avec le réseau du commerce équitable et nombreux sont les Africains qui frappent désespérément aux portes des centrales d'achat... Aussi est-il nécessaire d'amplifier, au nord, les points de vente, afin que les producteurs du sud trouvent des débouchés équitables et que les consommateurs du nord puissent facilement trouver leurs produits.

     Le développement du commerce équitable est donc une perspective à laquelle il faut obligatoirement songer au nord, à l'heure où le développement de la culture de l'ananas sont devenus des priorités pour le gouvernement béninois...

     Pour donner aux Africains la possibilité de se prendre en charge par le travail, ATB fait donc appel à toutes les bonnes volontés désireuses de développer la transformation des produits cultivés en Afrique, dans le respect du commerce équitable et des normes européennes de traçabilité, obligatoires pour exporter.... Elle fait également appel à toutes les bonnes volontés pour la recherche de débouchés.


Pierre Kakpo (président de l'association ATB France) - Tél/fax 04 50 38 89 48


Site réalisé par :

IBF-SERVICES Informatique- 74100 Annemasse - Tel: 04 50 92 89 41